Un excellent compromis : la machine à café « table top »

Qu’est-ce qu’un table top ?

  • Le table top se présente comme un compromis entre un OCS (Office Coffee Service), c’est-à-dire une machine à café ou cafetière de bureau standard, et un distributeur automatique de type freestanding, c’est-à-dire autonome et de format imposant.
  • C’est donc un distributeur automatique de boissons chaudes de petite taille à poser sur une table, d’où son nom, ou sur un socle. Pour proposer une offre complète, il est associable à un petit distributeur de snacks qui sert aussi de socle.
  • Grâce à sa taille compacte, ce type de machine à café résout le problème d’encombrement trop important des distributeurs freestanding.
  • Il peut être équipé d’un monnayeur ou d’un service de paiement par carte prépayée. Avec une contenance d’environ 200 gobelets, il est parfaitement adapté à des consommations allant jusqu’à une cinquantaine de boissons par jour, consommation trop faible pour les distributeurs automatiques standards.

Une machine gagnante sur tous les tableaux

Né il y a quelques années, le table top a rapidement trouvé sa place sur le marché et continue à évoluer grâce aux innovations des principaux fabricants qui ont tous investi le segment. Ce distributeur de café a été créé dans le but d’offrir un service automatique et payant, tout en maintenant la qualité obtenue avec un OCS.  Il a aussi parfaitement négocié l’arrivée des breuvages gourmands. Grâce à leur fonctionnement avec bacs, les nouveaux modèles disposent souvent de 6 à 7 bacs, ils proposent du café mais aussi des boissons gourmandes type cappuccino.

Les avantages des table top

  • Ils sont peu encombrants et proposent une offre complète de boissons chaudes.
  • Contrairement aux OCS, les consommations des table top sont payantes et leur entretien peut être assuré par un service extérieur. La gestion par l’entreprise est donc facilitée et peut générer des recettes.
  • Ils peuvent être complétés d’un distributeur de snacking ou de boissons fraiches.
  • Leur esthétique est souvent soignée afin de s’intégrer au mieux dans un environnement de bureau.

Quelques réserves

Ce modèle de machine à café n’a pas une grande capacité, en général entre 150 et 400 gobelets. La consommation quotidienne doit donc être précisément évaluée sous peine de subir des ruptures dans l’alimentation de certains produits.

Par ailleurs, comme un distributeur automatique, cette machine à café demande de l’entretien et de la maintenance. Pour réduire les coûts, les gestionnaires ont tendance à réduire la fréquence de leurs tournées d’entretien. Cela peut se révéler particulièrement pénalisant pour un appareil de faible capacité, qui sera moins souvent rechargé. Sa rentabilité peut aussi s’en ressentir.